Attentats 13 novembre : l’aide du silence.

Comment aider au mieux ceux qui ont été touchés ?


À l’évocation du procès des attentats du 13 novembre, je ressens profondément la nécessité de rappeler que même si la parole peut libérer, on a parfaitement le droit de vouloir se taire au souvenir d’un traumatisme.


Un reportage radio est sorti et c’est la voix d’une personne que j’aime qui m’est parvenue.
Elle ignorait que sa voix était sur les ondes gravant à jamais le souvenir de ces attaques. Mon rôle a consisté à la prévenir en douceur avant qu’elle ne l’entende d’elle-même…
« Tout le monde va venir m’en parler.Ils vont me reconnaître. »… Et l’angoisse montait.

plante en décondinement
edf


C’est là qu’est sortie cette évidence : Tu as le droit au silence.


On sait aujourd’hui en traitement des traumas combien la parole peut renforcer le cercle négatif mis en place par notre propre neurologie… d’où le travail d’orfèvre que doivent effectuer psychanalystes, psychiatres et psychologues…


Silence ne veut pas dire indifférence, mais présence. Reconnaissance du besoin.


Alors si vous connaissez de près ou de loin des personnes qui ont été directement touchées par les attentats, pensez à leur d.e.m.a.n.d.e.r. s’ils ont envie d’en parler avant de donner vos impressions ou de poser d’autres questions. Même si cela part d’un bon sentiment. Prenons soin d’eux tous.


C’est la base de la Communication Non Violente de poser cette question. Ici, je la trouve particulièrement d’actualité… Et après on y verra le positif qui est aussi sorti de ces moments comme l’impressionnante solidarité des corps de métiers et des parisiens.

Mais chaque chose en son temps…

#sereconstruire #bienveillance #lifeforparis #13onze15 #soutien

Thérapeute Sophrologue Caycédienne, j’accompagne ma pratique d’une vraie approche en auto-compassion : comment la développer en bienveillance mais aussi en force pour savoir créer les barrières à ne pas franchir. C’est étonnant les changements que cela apporte.

Si vous vous voulez m’en parler appelez-moi au 06.18.50.85.57

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *