Séquelles COVID ? 06.18.50.85.57

Vous avez été malade et souffrez de séquelles de vos réactions au corona ?

Vous toussez encore et cela vous inquiète ?
Vous pouvez m’appeler au 06.18.50.85.57

Après avoir appelé votre médecin, vu votre médecin, appelez-moi. Je peux vous aider en sophrologie à mieux respirer et/ou à récupérer votre odorat ou votre goût. Cela n’a rien de magique, c’est de la pratique.

Concrètement qu’allons nous faire ?

1. R.e.s.p.i.r.e.r… différemment

En cas de difficultés respiratoires « quotidiennes » comme par exemple chez les asthmatiques, les pneumologues préconisent une respiration avec une petite amplitude. Cela peut sembler contre-intuitif. Lorsqu’on manque d’air, on a tendance à vouloir aspirer un grand volume d’air. Or si on prend un grand volume on se met au final à ne respirer qu’avec le haut des poumons (je parle de la vie quotidienne, pas de votre séance de yoga). Respirer en se concentrant sur le bas des poumons et donc le bas de nos côtes qui bougent, permet une respiration plus efficace. Et puis il est mieux aussi de le faire avec le nez… Mais on peut sentir une gêne au-dessous des côtes, des tensions. Encore une fois il ne s’agit pas de médecine ici. Mais plutôt d’anatomie… Ce qui aide une respiration fluide, c’est la souplesse de notre diaphragme… Alors on va aller le relâcher…

Se libérer en respirant

2. Se d.é.t.e.n.d.r.e…

Il n’est pas facile de se détendre quand on est inquiet, qu’on a souffert de la maladie, qu’on est fatigué parce que ce Sras épuise. On peut être plus tendu que relâché ! Voire l’idée même de se détendre énerve…

Alors avec moi, c’est plus simple. Nous faisons les exercices à 2, ensemble. De l’autre bout de la ligne à moi puisque je ne travaille qu’au téléphone. Vous allez pratiquer des exercices qui vous apprennent aussi à augmenter votre capacité respiratoire… Mais tout en douceur. A votre rythme.

Si vous avez perdu odorat, goût…

Vous avez perdu odorat et goût ? Ensemble avec des exercices concrets que nous travaillons depuis des années en Sophrologie, nous allons partir à la reconquête de vos sens. De votre mémoire sensorielle.

L’Aube…

3. Renforcer nos capacités S.e.n.s.o.r.i.e.l.l.e.s

Comment peut-on espérer récupérer notre capacité olfactive ou notre goût ? En allant travailler, porter notre attention pendant la séance sur la mémoire, jouer avec avec notre propre peau et nos souvenirs. On joue en fait à réveiller cette mémoire enfouie pour aider la capacité à revenir.

Et, comme me l’a dit un jour un célèbre neuro-chirurgien, « en étant obsessionnel avec cette intention »… Et par le jeu, par le côté ludique la pratique est plus légère.

Et n’oubliez pas, je ne travaille que par téléphone. Bien avant le confinement et la COVID, j’ai adapté ma pratique à tout ce que je trouve de positif à ma pratique au téléphone et tout passe par la voix… Si vous voulez savoir pourquoi, c’est par ici.

Téléphone en sophrologie
Le téléphone offre la présence de l’écoute sans gêne, sans a priori et sans jugement… juste une concentration sur les mots, sur les peines, sur les silences, et les rires aussi.!..

Témoignages

« J’ai été malade en avril et testée positive. J’ai 72 ans et j’en avais gardé un très mauvais souvenir parce que j’avais aussi de grosses brûlûres d’estomac comme symptômes douloureux. Ma pratique avec Catherine m’a permis de m’entraîner à respirer, à être moins angoissée avec ma santé et à laisser un peu en arrière ces souvenirs. » [Elizabeth, à la retraite, toujours très dynamique]

« Le virus m’a donné beaucoup de courbatures ce qui a entraîné de grosses tensions qui ont perduré. Prendre conscience de ces tensions et au lieu de m’énerver contre elles, travailler à les lâcher a été une grande découverte pour moi. Merci Catherine pour ces séances à la fois douces et revigorantes! [Charles, 48 ans, photographe]

« Un de mes oncles est mort de diphtérie. Les difficultés respiratoires sont très angoissantes pour moi. Le travail avec Catherine m’a permis de me détacher de cette angoisse, de la réduire. La sophrologie n’est pas un médicament, mais j’ai bien le sentiment qu’elle m’a aidé à rendre ceux que je prenais plus efficaces ! » [Jean-Christophe, 54 ans, militaire de carrière]

C’est m.a.i.n.t.e.n.a.n.t la bonne heure pour le bonheur…

La Sophro-Mobile, c’est simple comme un coup de fil !

Parlons-en, agissons, prenons rendez-vous au 06.18.50.85.57

Posts created 32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut