Ultrasensible, hypersensible, le monde votre monde est riche

Ultra Sensible (hypersensible) : vous vous sentez seule ou seul ?

ultrasensible, vous vous vous sentez seul.e comme cette fleur jaune dans tout le gazon vert?
Ultrasensible (hypersensible) on peut se sentir bien différent.e et seul.e parmi les autres.

Le monde vous écorche facilement et on vous le reproche ?

Vous vous sentez seul.e dans un monde où on ne vous comprend pas?

zoom sur l'image précédente. comme zoomer sur nos ressentis
Zoomons un peu sur nous…

Hypersensibles : pauses solitaires pour se « recharger »


N’êtes-vous pas entrain d’oublier à quel point vous aimez l’être, « solo » ?

Une des caractéristiques des personnes hypersensibles est d’avoir besoin de se « recharger » : la meilleure façon de le fair


Et à quel point avec toutes vos connections à la nature, aux beautés environnantes, aux chants des oiseaux, mais aussi avec vos nombreuses pensées et aventures du quotidien qui vous font rire et/ou pleurer 1000 fois dans une journée, vous ne l’êtes pas… solo.. ?

plein cadre sur l'a personne ultrasensible-hypersensible : quelle beauté, quels détails différents!
Avec cette richesse des ressentis, l’ultrasensible (hypersensible) n’est-il pas plus présent.e à beaucoup ?

L’ultrasensibilté est un trait de la personnalité lié à de vraies différences biologiques. J’ai écrit un article sur le site Medoucine à ce propos. lorsque je faisais partie de ce réseau. Mais les ultrasensibles (les hypersensibles comme on dit communément de façon erronée en France) ne font pas exprès de sentir PLUS, de percevoir PLUS, de réagir PLUS. Nous en sommes les premiers.ères à en pâtir… à en être fatigués.es.

Vous ne faites pas exprès :

d’entendre les sons stridents et lointains ; de vous sentir assommé.e par des bruits sourds ou du brouhaha ; de vous percevoir « éponge » des émotions des autres ; de ne pas supporter sur votre peau des tissus non naturels ; de pleurer peut-être tous les jours ; de vous sentir en panique si la liste sur votre to do s’allonge à vue d’œil ; de percevoir les émotions des inconnus.es même dans le métro et caetera.

C’est là que la COMPASSION pour soi est une énergie indispensable. Comme la gentillesse pour soi.

C’est là aussi que la Sophrologie Caycédienne, fille de la PHENOMENOLOGIE, nous aide tant en nous faisant plonger dans nos perceptions sans jugement, sans a priori. Et comme nous œuvrons à nous débarrasser de nos jugements, nous pouvons en profiter pour nous libérer de nos croyances.

Et si vous preniez conscience que vous n’êtes pas si « solo » que ça ?

Vous faites partie de 20% de la population et ce n’est pas rien, 20% !

La jolie théorie d’Elaine Aron est de dire que les hypersensibles sont peut-être à l’humanité ce que les canaris furent pour aider à repérer les fuites de gaz lorsque celui-ci ne sentait rien et qu’on mourait sans le sentir.

J’aime bien cette jolie théorie ! Elaine Aron a été celle qui a lancé les études que nous connaissons aujourd’hui, tellement elle en avait assez d’entendre qu’elle prenait les choses TROP à cœur ou qu’elle était TROP INTENSE !

Et si vous vous demandiez quelle histoire vous êtes entrain de vous raconter et s’il n’y en a pas une plus jolie que vous vivez avec votre perception ultrafine ?

Ultrasensible, hypersensible, le monde votre monde est riche
La personne ultrasensible (hypersensible) peut se croire seule au monde avec tout ce qu’elle perçoit en permanence…


Vous êtes connecté.e à ce que beaucoup ne perçoivent pas et tant mieux. Le mélange c’est bien.


Et selon moi, c’est le trait prononcé et commun aux ultrasensibles (hypersensibles) de la gentillesse qui est, reste et restera votre force la plus profonde jusqu’à votre dernier souffle !

Alors s’il vous plaît, essayez de commencer à vous accueillir exactement comme vous êtes.

Comme le disait Marshall Rosenberg, qui a créé la pratique de Communication Non Violente : plus on s’accepte comme on est… plus on change !

Et c’est logique du point de vue de notre neuro-plasticité et de notre système de défense interne : notre amygdale, notre hypocampe et notre hypotalamus, nos chers gardiens de sécurité et de danger, se rassurent quand nous acceptons ce qui avait l’art de nous énerver… Poum poum poum ça relaisse place à notre curiosité et notre goût d’avancer, évoluer et caetera!

moi petite fille ultrasensible. Ma maîtresse me croyait un peu retardée parce que je rêvais beaucoup...
Il m’aura fallu découvrir le monde des Highly sensitive persons grâce à Elen Aron pour ne plus me sentir Vilain Petit Canard, si bien au milieu de mes forêts, à parler à tout le vivant autour de moi…. Elle est toujours bien vivante en moi cette choupette.

Ne laissez personne vous dire qui vous devriez être. Apprenez à repérer en vous ce qui vous parle, vous plaît etc.

Je vous souhaite une douce paix intérieure.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *